C'est une formation instrumentale composée, comme son nom l'indique, de cuivres « Orchestre de Cuivres » auquelle on adjoint les percussions pour la couleur et l'impact.

 

LES INSTRUMENTS

 

LE CORNET A PISTONS
   
 55 Cornet

Un cornet est constitué d'une embouchure, d'un tube, de trois pistons et d'un pavillon. Le tube est conique, ce qui lui donne un son doux et moins aigu que celui de la trompette.

Son jeu utilise les mêmes doigtés que ceux de la trompette ou du bugle. C'est un instrument soprano, généralement en si\flat ou la. Le registre courant s'étend du fa# grave au contre-ut.

   
LA TROMPETTE
   

52-Trompette

La trompette est un instrument de musique à vent de la famille des cuivres clairs. Elle est fabriquée dans un tube de 1,50 m de long comme le cornet. Le métal utilisé pour fabriquer la trompette est le laiton (en moyenne 70% de la trompette est fabriquée avec du laiton). Pour en jouer on utilise des pistons, ainsi que de l'air (colonne d'air).

La trompette à pistons (pistons de type "Périnet") en si\flat "plus communément appelée trompette en si bémol" est celle qui est la plus utilisée aujourd’hui dans la plupart des pays.

   
LE BUGLE (SAXHORN SOPRANO)
   

57-Bugle

Le bugle (en allemand « Flügelhorn » et par extension « flugelhorn » en anglais) est un instrument de musique à vent de la famille des saxhorns, sous-famille des cuivres mise au point par Adolphe SAX. Le modèle courant est celui en si\flat . Il a théoriquement le même registre que la trompette en si\flat , demande l'application des mêmes doigtés mais sa perce conique (caractéristique des saxhorns) rend l'accès au registre aigu difficile, et en fait un cuivre doux.
   
LE COR
   

64-Cor

Le cor d'harmonie (French horn ou Horn en anglais) est un instrument de musique à vent de la famille des cuivres. C'est la version moderne du cor à pistons inventé au XIXe siècle sur la base du cor naturel.

Il est caractérisé par son embouchure, sa perce conique qui lui confère un son doux et riche en harmoniques, son large pavillon et un ensemble de pistons ou de pistons à palettes permettant à l'exécutant de modifier instantanément la longueur, et donc l'accord, de l'instrument.

L'embouchure du cor est de petite taille et de forme intérieure conique, différente de celles de la trompette et du trombone qui sont hémisphériques et plus larges. Cette forme conique se retrouve tout le long du tube jusqu'au niveau du pavillon, tout comme le sont le cornet à pistons ou les saxhorns. Cette perce donne de la douceur au son, contrairement à la perce cylindrique des cuivres comme la trompette, qui produit un son plus brillant.

   
  L'ALTO Mib (SAXHORN ALTO)
   
Le saxhorn alto en mi\flat est une quinte au-dessous du soprano et une octave au-dessous du sopranino. C'est l'instrument-type de la famille et le plus petit dont le pavillon soit orienté vers le haut. Il est assez rare dans les orchestres d'harmonie, où il joue le même rôle que le cor d'harmonie en fa, mais est très répandu dans le monde grâce à son utilisation incontournable dans les ensembles de cuivres (brass bands). En Grande-Bretagne, son appellation courante est tenor horn, tandis qu'aux États-Unis (où il est beaucoup plus rare), il est appelé alto horn.
   
  L'EUPHONIUM
   

85-Euphonium

Cuivre d'origine anglaise, dont la forme rappelle le saxhorn basse, doté de 3 ou 4 pistons. Il se différencie du saxhorn par sa perce plus grosse (diamètre de la branche d'embouchure) et sa sonorité plus douce et plus ronde. Se joue aussi bien en clé de sol (surtout pour permettre le cumul d'instrument avec la trompette) qu'en clé de fa (écriture standard, en usage aux États-Unis).

La tessiture de cet instrument est baryton et quelquefois, par nécessité, basse. Elle va normalement du do en dessous de la portée de clé de fa (do pédale) au 2e do au-dessus de la portée (contre-ut), mais peut être étendue du ré\flat pédale (presque une octave en dessous du do pédale) au contre-mi.

L'euphonium est parfois confondu avec le baryton (une forme de saxhorn). Or ce dernier possède un son bien plus clair dû à une perce plus étroite. La tessiture de l'euphonium est plus large que celle du baryton, ce qui explique que les partitions pour baryton soient exclusivement écrites en clef de sol, et celle de l'euphonium alternativement en clef de sol et en clef de fal.

Bien qu'il n'y ait que trois ou quatre pistons sur cet instrument, on peut jouer sur un peu plus de 4 octaves grâce aux harmoniques, comme sur tous les cuivres. On utilise aussi des combinaisons de doigtés pour produire des notes différentes.

   
LE TROMBONE
   

71-Trombone

Le trombone est un instrument de musique à vent et à embouchure de la famille des cuivres clairs. Le terme désigne implicitement le trombone à coulisse caractérisé par l'utilisation d'une coulisse télescopique, mais il existe également des modèles de trombone à pistons. Le trombone à coulisse est l'un des rares instruments à vent dont la maîtrise ne nécessite pas l'utilisation individuelle des doigts.

Que le trombone soit ténor ou basse, son registre est plus grave que celui d'une trompette. Sa forme allongée courbée comme un S et surtout sa section de tube cylindrique, qui lui donne un son plus brillant, le distinguent des euphoniums ou des saxhorns au registre comparable, au son plus feutré.

   
LE TUBA
   
92-Tuba

Le tuba est l'instrument le plus grave de la famille des cuivres, dont la tessiture varie en fonction de la longueur du tube. La sonorité varie en fonction de la géométrie globale, et notamment de la proportion de tube conique ou cylindrique par rapport à la longueur totale.

Pour modifier la hauteur des sons, comme sur les autres cuivres, le musicien (tubiste) fait vibrer ses lèvres en agissant sur divers paramètres : tension de l'appareil musculaire facial (zygomatique), quantité et vitesse de l'air expulsé, le tout en coordination avec les différentes combinaisons de doigtés. L'utilisation des 3, 4, 5, voire 6 pistons ou des systèmes rotatifs à palettes (de 3 à 6) permet de modifier la longueur du tube. Le tuba à six pistons a une tessiture de 4 octaves.

La tessiture dépend des possibilités de chaque tubiste.

   
LES PERCUSSIONS
   

101-Percussion

102-Percussion

103-Percussion

 Depuis le fond des âges, les instruments à percussion ont accompagné l'homme dans sa musique, dans sa danse et dans ses rituels. En Occident, ils se sont intégrés graduellement à l'orchestre et ont formé une section de plus en plus imposante. Au fil du temps, le rôle a évolué et l'effectif s'est accru. Des instruments plus "exotiques", c'est-à-dire venant de cultures non occidentales, se sont ajoutés aux percussions traditionnelles, formant ainsi une source d'inspiration plus importante pour les compositeurs.

Dans les percussion, nous trouvont les Timbales, Batterie, Grosse caisse, Cymbales à main et suspendues,  Glockenspiel,  Xylophone, Tambourin, Maracas, etc...